Activités 2019/2020

 

A la découverte du faubourg de Carignan les 25/07 et 01/08/2020

Pas moins d’une soixantaine de personnes a participé à cette sortie organisée par le Cercle Historique et Artistique Yvoisien. Après un rappel et une application des mesures de sécurité sanitaire en vigueur, la promenade a débuté par un bref historique de la ville. Les visiteurs ont ensuite été amené à découvrir cette partie peu connue de Carignan qui était pourtant, depuis l’époque gallo-romaine jusqu’à la destruction du pont Alix en 1940, l’entrée de la ville en venant de Mouzon. La visite s’est déroulée avec l’évocation de l’histoire et des diverses activités économiques du quartier au fil des siècles. Un accent a été mis aussi sur les entreprises présentes actuellement : coopérative agricole, mécano-soudure, hydro-électricité… N’oublions pas la nouvelle brasserie qui a permis, pour ceux qui le désiraient, de prendre un rafraîchissement bienvenu en fin de visite.


 
Exposition sur l'histoire de la coiffure les 30/11 et 01/12/2019

 

 


Une soixantaine de personnes s'est déplacée pendant ces deux jours.
Les visiteurs ont montré beaucoup d'intérêt pour cette rétrospective.

 

"Portes ouvertes" de la ferme de Maugré du 15 septembre 2019

Nous avons présenté une rétrospective des fouilles de la villa gallo-romaine située à proximité. Ces fouilles, dirigées par M. Stéphane Gaber, ont été menées de 1976 à 1986.
 


 

 

Visites de l’église de Carignan en août 2019

Les 10 et 24 août 2019, le Cercle Historique et Artistique Yvoisien a proposé des visites guidées de l’église collégiale complétées par une montée dans les combles qui a permis de découvrir une étonnante charpente en béton datant de la reconstruction après la Seconde Guerre.
Au cours de ces journées a été présenté, devant de nombreux visiteurs, le projet de restauration de six tableaux du XVIII
e siècle classés au titre des monuments historiques.
 


 

 

Art et histoire en Yvois

Le Cercle Historique et Artistique Yvoisien a eu le plaisir de faire découvrir, (redécouvrir pour certains), un artiste yvoisien, monsieur Roger Pérignon.

 Né en 1930 à Carignan, Roger Pérignon a passé son enfance et son adolescence à Reims. Après l’école primaire, il y continue ses études au « Collège Moderne et Technique » tout en suivant les cours de « l’Ecole Régionale des Beaux-arts ». A l’âge de dix-huit ans, revenu dans les Ardennes, il entre comme tisseur aux Filatures de Carignan, y parfait ses connaissances techniques, occupe différents postes et obtient rapidement le statut de cadre. Le contexte économique évoluant, il quitte l’entreprise et se dirige vers l’industrie après deux années d’études de 1967 à 1969 au « Centre interentreprises de formation et d’études supérieures industrielles ». Cette formation lui permet d’œuvrer dans de grandes entreprises métallurgiques à Thionville puis à Dunkerque et d’y occuper différents postes de responsabilités. En 1981, jeune retraité de la sidérurgie, il s’installe à Carignan avec son épouse, née Josette Alexandre, également yvoisienne, dont le père tenait un commerce de vins en gros.

 Ses goûts personnels et son activité professionnelle l’amenèrent à pratiquer très tôt le dessin sous toutes ses formes : plans, croquis, schémas, illustrations artistiques, vues éclatées, maquettes… Son talent reconnu, il est sollicité par différents organismes, associations, collectivités locales ou régionales pour illustrer des revues, des programmes de manifestations ou d’événements ponctuels. Très impliqué dans la vie locale (associations, conseil municipal) il n’a de cesse de faire connaître Carignan et le Pays d’Yvois. Il dessine l’église collégiale, les remparts, les écarts, mais aussi les villages alentour avec une prédilection pour Villy, le berceau familial. Il en illustre la tragédie qui s’y est jouée en mai 40 avec la chute du fort de Villy-La Ferté.

 L’exposition présentée ne reflétait qu’une partie des travaux de M. Pérignon. Le choix des sujets, la qualité des dessins ont suffit à donner la mesure des capacités de cet artiste qui a réalisé également des tableaux de belle facture qui seront présenté un jour, peut-être…